Aller au contenu

ABISSA 2021 : LA REPRISE TRIOMPHALE  DANS LA VILLE HISTORIQUE DE GRAND BASSAM.

ABISSA 2021 : LA REPRISE TRIOMPHALE DANS LA VILLE HISTORIQUE DE GRAND BASSAM.

Soyez le premier!

Après des années d’attente, l’Abissa 2021 signe son retour de la plus belle et grande des manières.

Trois ans d’interruptions forcées n’ont pas cassé l’ardeur et l’enthousiasme des participants de la plus grande fête de côte d’ivoire l’Abissa.

Venus nombreux des quatre coins du globe, personne n’a voulu se faire conter ce retour triomphal de l’Abissa. Dès le samedi 30 octobre, le village historique est bondé de monde en attendant le jour des festivités prévus pour le 31 octobre 2021 à 15h.

Apres une semaine de Siedou ou période silencieuse, le Gouazo quant à lui est la période bruyante de l’Abissa où toute personne désireuse d’y participer en a le droit sans distinction de peau, religion et ethnie. L’Abissa est un creuset de cohésion entre les hommes tant les interactions sont chaudes et passionnées.

Comme le veut la tradition et le processus affairant à la cérémonie du Gouazo, le peuple Nzima après avoir pris le Tambour Sacré, le donne au Roi afin que celui-ci le leur redonne pour ouvrir officiellement les festivités.

Cette cérémonie traditionnelle a vu la présence des autorités politiques de la ville, des représentants de l’Unesco, des fils, filles et cadre du village. Ayant récupéré le Tambour des mains du roi sa majesté Awoula Tanoe Desiré, le peuple s’est dirigé sur la place Abissa pour la danse publique.

La joie fut grande pour les participants à la vue du Edongbélé. Et pendant une semaine ils ont pris plaisir à danser au rythme du tambour. Ce retour de l’abissa a été aussi l’occasion pour le peuple Nzima Kôtôkô de faire table rase du passé en s’adressant au roi directement grâce au chansonnier lors des critiques sociale qui se sont tenues le mardi 02 Novembre et le samedi 06 Novembre lors des sorties du roi.

Toutes les craintes liées à la réussite de la première journée de l’Abissa n’ont pas eu gain de cause dans la mesure où la sécurité est garantie et le port du cache nez est exigé réduisant ainsi le risque de contamination au corona virus.

L’Abissa est bel et bien de retour cela pour de bon !

Credit : Franck Olivier

Précédent
Suivant

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.les champs requis sont indiqués *

*