Aller au contenu

Nous sommes le Dimanche 23 Janvier 2022
Jean louis Moulot rassure sa jeunesse

Jean louis Moulot rassure sa jeunesse

Soyez le premier!
par 31 octobre 2018 News

Jean Louis Moulot rassure sa jeunesse après les résultats contestés par le camp du maire sortant.

Le lundi 29 octobre 2018, le maire déclaré vainqueur  de l’élection municipale à  Grand-Bassam a rencontré la jeunesse du RHDP à son domicile  sis à Moossou à Grand-Bassam. Il a été question  d’échange sur la situation post-électorale à Grand-Bassam. Prenant la parole au nom de la jeunesse M. Adama Bamba a dit qu’il était important de venir s’enquérir des nouvelles du maire dans ce contexte politique tendu, lui donner de leurs nouvelles,  et lui apporter le soutien de  cette Jeunesse qui l’a porté à la magistrature suprême.

Quant à Jean Louis Moulot, il dit avoir souhaité également cette rencontre car depuis la proclamation des résultats le 15 octobre dernier, l’occasion ne s’est pas présentée. Il a d’abord remercié sa jeunesse pour le travail abattu pendant la période des campagnes. Pour jean lui Moulot c’est une victoire collective car c’est cette jeunesse qui a souhaité le changement à Grand-Bassam.

‘’ Nous avons organisé cette rencontre parce que j’ai reçu beaucoup d’appels, des messages de soutien, d’interrogation, d’inquiétude parfois, parce que l’élection qui nous a donnée vainqueur à ce scrutin municipal Il y a eu un certain nombre d’évènement malheureux à Grand-Bassam, de nombreux jeunes et de femmes ont souhaité entendre ma version des faits. Nous avions prévu une grande rencontre pour l’ensemble des Bassamois et des bassamoises pour avoir porté à la tête de la mairie. Malheureusement en raison des incidents qui ont précédés la proclamation des résultats, le préfet a dû prendre un arrêté interdisant tout rassemblement public. C’est la raison pour laquelle nous sommes obligés de faire cette rencontre restreinte avec seulement les leaders. Je voudrais tout d’abord vous rassurer parce qu’en dépit de tout ce que vous aviez entendu, j’ai toujours gardé mon calme parce que notre victoire est claire net et sans appels. Nous savons pertinemment, nous qui sommes à Grand-Bassam, connaissons les forces en présence, nous savons comment le député a été élu sous la bannière RHDP nous savons aussi comment le maire sortant en 2013 a été élu sous la bannière RHDP. Vous êtes les mieux placés pour savoir comment j’ai été élu sous cette même bannière. Donc nous sommes sereins et nous vous invitons à garder votre calme, vous n’avez pas cédé à la provocation. Certain m’ont dit que les opposants manifestent au quartier France et vous souhaité riposter, mais une élection ne se gagne pas dans les rues plutôt dans les urnes. Les perdants ont introduire un recours auprès de la chambre administrative de la cour suprême.  J’ai reçu de  nombreux appels me demandant si les élections allaient être reprises à Grand-Bassam, je vous rassure il en est de rien. La cour suprême n’a pas encore statué sur la requête introduite, c’est la chambre administrative qui va statuer en fonction des éléments des pièces qui seront produites pour vérifier si dans le fond et la forme si les textes ont été respectés. Nous ne sommes pas mis en cause, nous avons été victimes d’un certain nombre d’irrégularité. Nous sommes dans la vérité, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. En attendant que la cours suprême statue sur  le cas présent nous nous préparons pour la passation parce que nous sommes optimiste, nous savons qu’il n’y a pas eu de fraude car nous sommes dans la vérité des urnes. A Grand-Bassam nous avons besoin d’unité et de cohésion, nous devons respecter les institutions de l’état. Au nom de ces institutions-là, nous devons respecter nos rois et nos chefs qui sont garants des traditions qui ont un caractère sacré, ce sont des personne qui méritent nos respects, il n’est pas acceptable qu’un certain nombre de jeune inorganisé puisse s’en prendre au roi et au chef au mépris de toutes les traditions qui régissent nos société africaines’’.

Apres ce discours, a suivi la série des questions. Pour clore la petite réunion, Jean Louis Moulot a une fois de plus réitéré sa main tendue à l’endroit de son aîné.

. Berass

Précédent
Suivant

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.les champs requis sont indiqués *

*