Aller au contenu

Nous sommes le Samedi 29 Janvier 2022
CEREMONIE DE CLÔTURE DES FESTIVITÉS DES 25 ANS DE RÈGNES DU ROI NANAN KANGA ASSOUMOU

CEREMONIE DE CLÔTURE DES FESTIVITÉS DES 25 ANS DE RÈGNES DU ROI NANAN KANGA ASSOUMOU

Soyez le premier!
par 11 mai 2016 News

roi

CEREMONIE DE CLÔTURE DES FESTIVITÉS DES 25 ANS DE RÈGNES DU ROI NANAN KANGA ASSOUMOU… Les festivités marquantes les 25 ans de règne de sa majesté Nanan Kanga Assoumou 21ème roi des Abouré êhê de Grand-Bassam ont connu leurs apothéoses ce Samedi 07 Mai 2016 au préau de Moossou Mais bien avant, les journées du Jeudi et du Vendredi ont tenu un point important dans ces festivités.

En effet, le Jeudi journée réservée à la petite enfance a vu la participation des enfants de l’EPP Moossou ; école en face du palais royal, d’autres enfants du village et ceux venus de la ville. Cette journée parrainé par le Député – Maire de Bonoua et Bongo sous préfecture  l’honorable Johnwan  Téké Norbert  a vu la présence des représentants de l’UNESCO. Elle a été agrémentée par une présentation du palais royal construit depuis 1725, par M. Aka. Il faut noter que le palais a connu des modifications au fil des souverains jusqu’ avoir cet aspect là sous le règne de Nanan Kanga Assoumou. Ensuite des échanges se sont suivis. Les enfants ont posé des questions sur le peuple Abouré êhê et la royauté. Ils ont exprimé leur grande joie d’être là ce jour car pour certains s’étaient la première fois de rencontrer de visu le roi ‘’ leur voisin’’. Selon le PCO, Aimé Nogbou, les enfants qui sont les cadres de demain doivent faire la connaissance du Royaume de Moossou avec le riche patrimoine dont il dispose.

 La cour royale quant à elle à remercié ses jeunes visiteurs et leur a offert des présents en guise de souvenir de leur passage au palais royal. La cérémonie s’est achevée par une visite guidée  du palais, du musée royal et d’une collation offerte aux tout-petits.

Le vendredi 06 mai 2016 une conférence était au programme, elle a été animée par le professeur BINI Kouakou, sociologue, Ethnologue et membre de la fondation Georges Niangoran Boua .cette conférence avait pour thème : Contribution du Professeur Georges Niangoran Boua et de sa majesté Nanan Kanga Assoumou à la valorisation des cultures africaines. Le conférencier en substance a instruit l’auditoire sur la signification des  différents symboles qui ornent la résidence du Professeur Georges Niangoran Boua  et de la cour royale  de Moossou. Il a dit que la présence de ces symboles sur les deux bâtiments reflétait l’attachement aux valeurs  ancestrales léguées depuis la nuit des temps. Des échanges ont suivi l’exposé du conférencier qui a demandé aux populations de s’approprier les valeurs incarnées par symboles et souhaité une plus grande vulgarisation pour les générations futures.

Cette cérémonie qui a vu la présence du 1er adjoint au maire de Bonoua  M. Jean Hoba, représentant le Député maire de Bonoua  s’est achevée par une séance de présentation et de dédicace  de L’œuvre « Abouré Ehe N’Zima de Grand-Bassam, un creuset multiethnique le développement » de l’auteur Ernest Aka Simon édition harmattan, une œuvre de 117 pages, dédicace faite par le roi lui-même.

HHHLa journée du Samedi  marquait la journée apothéose de ces festivités. De nombreux invités de marque étaient présents à cette cérémonie. Ainsi S.E.M Guillaume Kigbafori SORO parrain de ces festivités était présent au Palais royal malgré le deuil qui le frappe, suite au décès de la génitrice du Secrétaire général de cette institution. Des prestations dont celle des comians et de la génération Blouswé-baoulé , génération dont est issue le Roi ont meublé l’ouverture de cette Cérémonie solennelle, ceux-ci ont  purifié les lieux avant que le cortège royal à sa tête le roi ne fasse son apparition dans le public.  Les choses proprement dites ont commencé par la libation du chef de la famille royale SAMANDJE M’LE

Au titre des allocutions le PCO Aimé NOGBOU a remercié les uns et les autres pour leur présence de ce jour et a souhaité longue vie au roi.

Le représentant de l’association des chefs et roi du Sud comoé  Essy Laurent, chef du village de vitré II au nom de ses pairs a félicité le roi pour ses noces d’argent et l’a exhorté à œuvrer à l’unité des chefs de la région. Notons aussi la présence de tête couronné tel le roi ADOU BIBI II roi de Bondoukou, du roi AMON N’DOUFFOU V roi du Sanwi et d’autres chefs environnants.

hhLe porte-parole de cadres Abouré, le député maire de Bonoua Johnwan Téké Norbert a  à l’occasion appelé tout le peuple Abouré à une union sacré autour du souverain tout en dénonçant  les conflits entre les peuples Abouré. Selon lui, les Abouré sont confrontés à des conflits de terres et de chefferie et sa majesté quant à lui a consacré l’unité du peuple Abouré  a modernisé le palais royal.

Le président du conseil régional du Sud-Comoé M. AKA AOUELE a remercié le roi pour son esprit de cohésion et d’entente il a exhorté tout le peuple Abouré et les populations allogènes à préserver la paix pour un développement de leur région en général et leurs villages respectifs en particulier.

Plusieurs danses traditionnelles  ont marqué cette commémoration les danses Blouswé , Djoman de Moossou et la génération blouswé-baoulé avec à leur tête leur chef guerrier ont montré à travers leurs prestation un pan du riche patrimoine culturel Abouré.

Venu de Bondoukou avec leur roi et le grand tam-tam parleur Attoungblan le groupe de danse Obitonpié nous a fait montre de son savoir faire à travers plusieurs prestations.

Le clou de ces prestations a été sans nul douté celle de la danse bororo du Niger invité par le comité d’organisation et accompagné par l’Ambassadeur du Niger présente elle-même en personne à cette cérémonie. Ils sont un sous-groupe du peuple peul. Les Bororos sont traditionnellement des éleveurs nomades et des marchands et sont réputés pour leur beauté aussi bien les hommes que les femmes.

ht pl

Débutée le 30 avril, les  célébrations se sont  poursuivies le samedi soir avec un concert  au préau et ont pris fin le Dimanche par une messe d’action de grâce à l’église St Antoine de Padoue.

KASSAMOOLEY

Précédent
Suivant

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.les champs requis sont indiqués *

*