Aller au contenu

Nous sommes le Samedi 29 Janvier 2022
ÉDUCATION à GRAND-BASSAM, LE RECAO S’ENGAGE POUR L’EXCELLENCE

ÉDUCATION à GRAND-BASSAM, LE RECAO S’ENGAGE POUR L’EXCELLENCE

Soyez le premier!
par 26 février 2016 News

bassamnews

La section nationale du Réseau des Établissements Culturels d’Afrique de l’Ouest a procédé au lancement d’un concours d’orthographe et de lecture à l’attention des élèves des lycées et collèges de Grand-Bassam. La cérémonie s’est déroulée ce samedi 20 février au carrefour jeunesse. La démarche des organisateurs est de contribuer à la promotion de l’excellence par les lettres.

Un niveau de langue médiocre. Le constat est le même chez les élèves de Côte d’Ivoire. Ceux de Grand-Bassam ne se démarquent pas du lot. C’est pour remédier à ce problème que le Réseau des Etablissements Culturels d’Afrique de l’Ouest (RECAO) section Côte d’Ivoire a initié un concours d’orthographe et de lecture à l’endroit des collégiens et lycéens de la première capitale du pays. L’objectif est très clair. « Redonner à ces derniers le goût de la lecture et améliorer ainsi leur niveau de langue », explique BELLO Issiaka, Coordonnateur national du RECAO. Selon lui, ce concours vise aussi à emmener les jeunes à fréquenter régulièrement les salles de lectures et bibliothèques afin de se cultiver d’avantage.
A tours de rôle, les officiels (représentants du Préfet du département, du Conseil régional, et du Maire) ont insisté sur l’importance de la lecture dans l’éducation, la formation et l’instruction des enfants. Ils ont donc adressé des remerciements et félicitations aux initiateurs du concours. A madame FOFANA Isabelle (Directrice des éditions au journal Fraternité Matin) représentant Venance KONAN, directeur Général du quotidien et président d’honneur du concours, de saluer l’initiative et de confirmer le soutien de son mandant au RECAO. Pour matérialiser l’attachement de son directeur général à la lecture partant à la littérature, Isabelle FOFANA a offert deux cartons de livres aux organisateurs.
En présence des différents acteurs du système éducatif local-enseignants, responsables d’établissements scolaires, élèves…-, le comité d’organisation a expliqué le déroulement de la compétition. Chaque niveau d’étude, de la 6è à la Terminale, doit former une équipe constituée des cinq meilleurs élèves en français. Ces derniers affronteront les équipes des autres collèges et lycées. Des lectures de textes extraits des livres au programme, l’épellation de mots tirés au hasard constitueront le contenu des compétitions. Sur les sept établissements secondaires que compte la ville de Grand-Bassam, six participent à la compétition. Il s’agit du lycée moderne 1 et 2, de l’Institue Rhagie Anne-Marie (IRMA), du collège moderne et des groupes scolaires Patronage et EDOUKOU MIEZAN.
Les phases éliminatoires du concours débuteront le samedi 29 février prochain et la finale est prévue pour le 19 mars 2016.

Privat GBADIER

 

Précédent
Suivant

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.les champs requis sont indiqués *

*