Aller au contenu

N°Utiles
  • Pharmacie de Garde : Pharmacie JLOG 07 01 32 18
  • Pharmacie de Garde : Pharmacie YELE 21 30 26 85
  • Commissariat de Police tel: 21 30 12 45 / 21 30 11 45
  • Hôpital Général tel: 21 30 10 80 / 21 30 10 08 / 21 30 11 00
  • Mairie de Grand-Bassam tel: 21 30 38 17 / 21 30 14 41
  • Pharmacie de Garde : Pharmacie St AMANS 21 30 11 35
{"effect":"slide-h","fontstyle":"normal","autoplay":"true","timer":"4000"}
DAOUDA TRAORE DÉLÉGUÉ DÉPARTEMENTAL CONSEIL NATIONAL DE LA JEUNESSE

DAOUDA TRAORE DÉLÉGUÉ DÉPARTEMENTAL CONSEIL NATIONAL DE LA JEUNESSE

Soyez le premier!
par 22 février 2019 Interview, News

 

 

 

“ la jeunesse communale est limitée exclusivement aux quartiers et villages de la commune et ne tiens pas compte des autres structures de jeunesse”

Hermann Gnagno: bonsoir président, pouvez vous nous donner certains éclaircissements sur la situation,  pourquoi pour l’investiture du maire de la commune de Grand-Bassam, L’UJCGB n’intervient pas au nom des jeunes de Grand-Bassam et c’est le CNJ qui le fait?

Daouda Traoré: Ta problématique méritait humblement d’être posée vu qu’il y a eu une très mauvaise communication autour de la chose.Mais comme on se plaît à le dire, le linge sale se lave en famille. Logiquement, le CNJ est habilité à le faire du moment où toutes les structures de jeunesse sans exception sont sous la responsabilité du CNJCI, nous avons une délégation résidente et je pouvais également confier cette responsabilité au Président de la jeunesse communale.Ce pourvoir discrétionnaire me reviens. Or la jeunesse communale est limitée exclusivement aux quartiers et villages de la commune et ne tient pas compte des autres structures de jeunesse.

 

H.G: Y’a-t-il pas une volonté politique des nouveaux locataires de la mairie de Grand-Bassam d’écarter l’UJCGB du fait de la proximité de certains présidents de jeune, notamment du président de l’UJCGB avec l’ancien pouvoir local?

Non pas du tout, L’UJCGB jouera pleinement son rôle d’interlocuteurs des quartiers et villages de la commune tout comme nous devons structuré les autres entités de jeunesse par compétences eh oui. Un exemple simple, les scouts, les jeunesses religieuses, les élèves et étudiants, les jeunesses des partis politiques, les jeunes artisans, etc. ne sont pas membres de la jeunesse communale aujourd’hui il y’a 8 fédérations de jeunesse affiliées au ministère de la Promotion de la Jeunesse dont la FENUJECI qui est la fédération des Unions de Jeunesse de Côte d’Ivoire ses 8 ont les mêmes responsabilités et le CNJ-CI les globes donc est leur faîtière.

H.G: vous ne voyez pas qu’il y’a comme un conflit d’intérêts? Puisque les structures ont toutes les mêmes prérogatives.

D.T : En clair, il ne peut avoir de conflit d’intérêts du moment où nos textes sont clairs.La jeunesse communale est association de jeunesse sous forme de fédération or le CNJCI est une plate-forme et l’institution de jeunesse.C’est comme si nous essayons de comparer un Sous-préfet à un Préfet

à lire l’intervention de certains Présidents de jeune de quartiers et villages sur  le forum Jeune Leader de Grand-Bassam, ils ont été ignorés pour cette cérémonie! Ou est-ce a dire qu’ils ne sont pas suffisamment informés et formés sur le “lien hiérarchique” qui devrait exister entre le CNJ et L’UJCGB ?

D.T : Il y’a par moment des intoxications et des manques d’informations.Néanmoins, reconnaissons qu’il y a eu des manquements lors de la cérémonie d’investiture.Nous aurons une importante réunion avec toutes les structures de jeunesse dans le cadre des financements de projet jeunesse et discutés de leur cadre juridique afin de mettre tout au même niveau d’information. Cette rencontre aura lieu, le 12 mars à la salle Jean Baptiste Mockey nous avons activités en vue dans se sens broth. Au moment opportun, nous aurons besoin de vos appuis communicationnels c’est une activité CNJ en partenariat avec l’Agence Emploi Jeunes et le ferons avec Mairies et toutes structures de jeunesse sans exception. Cela sera l’occasion pour bien situer la responsabilité des uns et des autres. Notre devoir est de renforcer les structures de jeunesse existante, les encadrer et porter haut leur voix. Ce sont les projets individuels pour cette étape dont le montant varie de 50.000f à 500.000f

H.G :  quelles sont les prérogatives de l’UJCGB?

Leur rôle est de veiller au bon fonctionnement des quartiers et villages affiliés à elle, etc.. Nous avons pour devoir de travailler ensemble CNJ/UJCGB il y’a plein de choses encore, en claire elle doit veiller au bien-être de toutes ses structures affiliées, etc.  Sais-tu qu’à part UJCGB aucun quartier et village affiliés n’a de récépissé de dépôt ? Eh oui. Connais-tu ce que cela implique ? Aujourd’hui les quartiers et villages ne sont pas compétitifs ni banquables, car ils n’ont pas de base légale (récépissé), ils ne peuvent bénéficier des financements de projet ni de compétition des meilleures structures de jeunesse, etc.

H.G:  pendant longtemps une information circulait a savoir l’UJC est une structure de la mairie. Cela n’est pas juste alors?

(Rire) Ce sont des questions politiques, car une Mairie n’a pas de jeunesse.Elle fonctionne avec les structures de jeunesse existante et selon les dispositions prises par l’État. D’ailleurs elle n’est pas habilitée à donner un document à une structure de jeunesse seulement les sous_prefectures et préfectures ont se pouvoir.

H.G: merci Mr Daouda Traoré d’avoir répondu à nos questions.

D.T: merci à toi.

NB: Ces échanges sont les transcriptions de notre échange avec le D.D CNJ Daouda Traoré via Messenger. Accord nous a été donné pour diffusion par notre interlocuteur.

Précédent
Suivant

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.les champs requis sont indiqués *

*

Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better