loader image

Aller au contenu

KAMSO SE DEFEND ET ACCUSE :

KAMSO SE DEFEND ET ACCUSE :

Soyez le premier!
par 12 juillet 2020 News, Tête d'affiche

« Il reconnaît n’avoir reçu aucun coup de ma part, et selon les témoins c’est cet individu corrompu qui a été très violent envers moi »

Dans un communiqué rendu publique sur les réseaux sociaux et relayé par les plus grands fora de la commune de Grand Bassam, communiqué dont notre rédaction a eu copie, le 4e adjoint au maire Kamara Mamadouba mis en cause dans l’affaire de l’agression du chef du service technique Ayemou Jean baptiste se défend et accuse.

Nous pouvons lire sa version des faits : « Depuis hier, il a été relaté des faits calamiteux sur moi, concernant l’altercation entre moi et le chef du service technique (C.S.T). En effet j’ai été interpellé par un couple de français qui ont eu le bon sens d’investir en côte d’Ivoire en particulier dans notre ville historique qui est grand bassam. Il est de notre devoir en tant qu’élu d’accompagner les étrangers voulant investir dans notre commune en leur facilitant les démarches administratives et autres en toute légalité.  Ce couple ayant pour projet d’ouvrir un restaurant avec une prévision d’une trentaine embauche. Ce qui fera une réduction de chômage dans notre ville. Bref pour revenir au dossier, selon ce couple, le directeur technique et son équipe n’arrêtent pas de leur mettre les bâtons dans les roues. La 1ere fois ils ont payé 150 mille frs sous la pression au C.S.T,  et ce dernier leur a fait comprendre qu’ils pouvaient continuer à travailler, et à leur grande surprise le C.S.T revient encore démolir leur mûr tout en leur disant de passer le voir à son bureau. Chose faite, ils ont encore payé 100 Mille frs, entre-temps son collaborateur du nom de Arnaud Allassan joue les bons et gentils flics et reçois à son tour la somme de 50 mille frs afin de calmer le CST. Jusqu’à ce que j’intervienne, et c’est lors de cette même intervention que cette fameuse altercation entre le CST et moi a éclaté devant le centre de culture. » 

Concernant l’accusateur, le 4e Adjoint au maire estime ne jamais le lui avoir porté main, mais au-delà de toute vraisemblance ce dernier serai un agent de peu d’honneur et de mauvaise foi « dans sa déposition il reconnaît n’avoir reçu aucun coup de ma part et selon les témoins ;  c’est cet individu corrompu qui a été très violent envers moi »

Par ailleurs il va plus loin en accusant le premier magistrat d’être derrière toute cette machination contre sa personne : « Il a déposé une plainte sous les recommandations du maire Moulot, car tout ceci l’arrange fort bien (…) ». Une énième attaque à l’encontre du maire de la ville qui ne s’est toujours pas prononcé sur le dossier. Il semble donc au travers de cette sortie que celui que les bassamois appel Kamso, ne porterait pas dans son cœur le premier magistrat de la ville.

Concernant la plainte déposée, il se dit prêt à repondre à la convocation et de dire sa part de vérité sur cette affaire scandaleuse et qui vient encore une fois de plus ternir son image et sa réputation : « Pour l’heure voici mon récit et je reste à votre disposition pour d’éventuelles informations supplémentaires ».  

Hermann Gnagno

Suivez-nous et aimez-nous:
0
fb-share-icon20
20
fb-share-icon20
Précédent
Suivant

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.les champs requis sont indiqués *

*